Partez pour une visite guidée à Siem Reap au Cambodge pour une journée en immersion envoûtante, témoignage du Cambodge d’aujourd’hui et d’hier…

En quittant Siem Reap et son architecture coloniale, s’étend devant nous des rizières à perte de vue. Le décor change peu à peu dans une ambiance plus rupestre, les voitures font place aux vélos et aux véhicules de fortune, tandis que le paysage prend forme peu à peu en se rapprochant du Mont Kulen. La route se transforme en un chemin de terre, ondulant progressivement, pour arpenter la jungle épaisse qui s’élève dans les hauteurs du Cambodge.

riziere cambodge

Cette montagne sacrée a bien des histoires à raconter. C’est ici qu’en l’an 800, Jayavarman II déplaça la capitale du Cambodge, nommée alors « Mahendraparvat », et se proclama « roi dieu » 2 ans plus tard lors d’un rituel magique libérant le pays qui devint alors un Royaume indépendant.

C’est aussi un lieu de pèlerinage important pour hindouistes et bouddhistes qui se rendent à la rivière aux mille Lingas. S’écoulant paisiblement le long de la forêt, ce cours d’eau doit son nom à la multitude de petits monolithes en pierre qui tapissent son lit, symbolisant la fertilité et la prospérité. De nombreux Khmers viennent y prier et y faire des vœux, ressentant les effets bienveillants de cette eau sacrée

En s’enfonçant un peu plus dans la montagne, l’on découvre l’un des petits villages sacrés, porte d’entrée d’un temple plus ancien. Son marché atypique se compose d’herbes et de racines médicinales, mais aussi de peaux et os d’animaux, destinés à des remèdes ancestraux… Bien sûr, la cuisine locale est partout et les odeurs de grillades ne manqueront pas de venir éveiller vos sens en marchant le long des échoppes de petites palourdes épicées, jusqu’à une statue du dieu Shiva, qui marque l’entrée du temple de Wat Preah Ang Thom. Vous arpentez les marches qui mènent à ce temple hindou du XVIe siècle très prisé par les locaux. Pied nu, vous déambulerez peu à peu à travers les statues, pagodes et fidèles. Vous observerez les bonzes donnant leur bénédiction aux croyants à genoux, offrandes à la main, baignées dans les senteurs d’encens. Au rythme des prières des pèlerins, l’on se dirige vers un escalier plus étroit montant le long d’un immense rocher en gré. En son sommet, un bouddha couché y a été sculpté, brut, protégé d’un petit temple où les fidèles peuvent venir s’y recueillir. Les offrandes et billets y sont déposés en signe de bienveillance et de mérites pour les vies à venir…

D’un site à l’autre, l’on se dirige peu à peu sur l’un des paysages naturels les plus époustouflants de la montagne sacrée, sa cascade sur deux niveaux entourée d’une végétation luxuriante. De nombreux Khmers viennent y pique-niquer et s’y baigner. Majestueuse, l’eau s’y écoule en abondance dans un brouhaha sourd, laissant tout le plaisir aux voyageurs d’un jour et aux locaux de toujours de profiter de la beauté des lieux…

visite guidee mont kulen cambodge

Vous poursuivrez votre route à quelques kilomètres de là jusqu’à un temple surnommé « l’étang de lotus ». Ce temple hindouiste du XIIe siècle aurait servi de modèle à la construction du plus célèbre des temples khmers, Wat Angkor, de par son architecture et son agencement. Au fur et à mesure de votre avancée le long du chemin parcourant la forêt, ce site apparait tel un trésor caché, englouti par la forêt. Une fusion presque harmonieuse où les racines des arbres viennent enlacer les pierres et les lianes grimpant le long des parois de l’édifice, profitant de la moindre faille, du moindre espace, pour se faufiler et épanouir toute vie végétale. À travers ces ruines, l’on se plaît à s’imaginer archéologue d’un jour, découvrant les quelques images qui se dessinent encore à travers les gravures du Ramayana, célèbre épopée mythologique…

Une visite guidée avec un guide francophone au Cambodge vous permettra de découvrir :

  • La vie de la population locale sans barrière de la langue
  • Comprendre l’histoire
  • Découvrir une nouvelle culture

Retrouvez nos autres articles: